Visite des Salins du Midi

Visite des Salin du Midi

Sortie option sciences le 19/09/13

Matin : marais salants d’Aigues Mortes

Après-midi : domaine de Mahistre

 

Un peu d’histoire : L’exploitation salinière d’Aigues Mortes date de l’époque Romaine et a pour superficie 11800 hectares. Cette activité humaine favorise la biodiversité et le maintien des espèces d’oiseaux dont les flamands roses qui viennent se reproduire et se nourrir principalement de crustacés appelés artémies. Ces petites crevettes sont très riches en pigments roses qui sont à l’origine de la couleur des flamands. La zone humide s’étend sur deux départements : le Gard et les Bouches-du-Rhône et sur quatre communes : Aigues Mortes, Saint Laurent d’Aigouze, le Grau du Roi et les Saintes Maries de la Mer. Sa position très favorable justifie également la grande production de sel. Ce dernier se fait nommer « or blanc » car c’est le seul moyen de conserver les aliments. La production est stockée sous forme de grands tas appelés camelles qui sont visibles de fort loin. Enfin on compte plus de 278 plantes, certaines rares, ainsi que la saladelle plante des gardians.

Question : Comment se passe la récolte du sel ?

La récolte du sel est périodique. Elle se fait en été quand l’eau des marais peut s’évaporer grâce à la force solaire. Pour que l’évaporation puisse se faire, l’eau de mer est emprisonnée dans un réseau de bassins. En effet en juillet, août, septembre la récole commence et elle s’effectue en trois étapes :

1) L’avironnage : cette tâche consiste à repousser le sel au milieu de l’aire.

2) Le lavage et l’approchage : le saunier fait passer l’eau sur le sel, l’approche du chemin et le laisser s’égouter.

3) Le rapilotage : le sel est remonté sur le chemin pour finir de s’égoutter. Autrefois, le sel était transporté sur la tête à l’aide d’un récipient en bois, maintenant il est chargé dans une brouette jusqu’au trémet : grande plate-forme où le sel est entassé sous la forme d’une grande montagne. Il est ensuite entreposé dans une salorge.

Vocabulaire vu pendant la sortie :

-       Halophiles : Un organisme halophile (du grec halos, sel et philein, aimer) est un organisme qui s’accommode ou a besoin de fortes concentrations en sel dans son milieu pour vivre. -à qui aime le sel.

Exemples : Soude, saladelle, salicorne, obione.

-       Une Halophyte est une plante adaptée aux milieux salés ou par extension aux milieux à pression osmotique importante.

è  qui supporte le sel mais qui n’en n’a pas besoin.

Exemple : la saladelle.

Eau + sel = Nappe phréatique

Sansouïre : Biotope composé de terres inondées lors de très hautes marées et donc très salines.

Roseaux : salinité -10g/l.

Quelques photos prises pendant la sortie :

photo ps 1

 

photo ps 2

 

photo ps 3

 

photo ps 4

 

photo ps 5

 

ABDELLI Sabina, BACHIRI Yasmina, FARGEIX Lucie et MISSUD Chloé

Modélisation de la Terre

Lors d’une séance nous avons appris à nous servir du logiciel Google SketchUp, logiciel de modélisation. Nous avons donc modélisé une sphère représentant la Terre, avec l’Equateur, le méridien de Greenwitch, les Tropiques, etc…

 

La "Terre" vue de face

 

Quelques vues différentes : plongée, contreplongée et de loin

 

 

Vue plongée

 

Vue contreplongée

terre loin

Voici quelques tutoriels pour vous aider à prendre en main le logiciel SketchUp :

http://polesciences.unblog.fr/tutoriels-pour-sketchup/

 

 

Emma et Marion

 

Les organismes.

Un organisme halophiles (du grec halos, sel et philein, aimer) est un organisme qui s’accommode ou a un besoin de fortes concentrations en sel dans son milieu pour vivre. C’est à dire qu’il aime le sel.

Exemple:  -> soude

                     -> saladelle

                    -> salicorne

                    -> Obione

Une plante halophyte est une plante adapté au milieu salé ou par extension aux milieux à pression osmotique importante. C’est à dire qu’elle supporte le sel mais qu’elle n’en a pas besoin.

Exemple: -> saladelle

                     -> sansouire (milieu salé) 

La salinité désigne la quantité de sels dissous dans un liquide notamment l’eau. Dans un milieu salé par exemple les roseaux ont une salinité de -109/l.Une nappe phréatique est composé d’eau et de sel.

BENELMOURIDA Romaissa.

Les Salins du Midi.

Journée aux Salins du Midi à Aigues-Mortes

 

Apres être descendu du bus nous sommes montés dans le petit train pour admirer les Salins.

Nous avons pu voir les machines pour retirer le sel de la mer, pour porter le sel, pour le verser. Il y avait des camelles (montagnes de sel). Nous avons vu une « mer » rosâtre qui était dû à une algue microscopique la Dunaliellasalina.

Après être descendu du petit train nous sommes allés à la boutique de souvenirs ou l’on pouvait voir plusieurs sortes de sel(le gros sel, le sel moyen, sel pimentés etc…) et tous les anciens Logos de « La Baleine »

 

 

 

Les Salins du Midi. dans Visites des salins iiii

Histoire de Salins du Midi

 

La création des salins remonte à l’Antiquité. Ils ont été créés par Peccius un ingénieur romain. A la fin du XVII° siècle 17  petits salins sont exploités dans l’enclos de Peccais. En 1842 de graves inondations ont ravagé les salins. En 1856 les propriétaires des petits salins s’associent avec un négociant Montpelliérain pour fonder les Salins du Midi.

 

Production des Salins du Midi

 

La production aux salins d’Aigues-Mortes est une production classique de sels de mer, localisée en bord de côtes méditerranéennes, sur un sol totalement plat. La fonctionnement du salin se fait, par étapes, dans cinq types de bassins consécutifs, reliés entre eux par une circulation de l’eau.

Les premiers bassins, les partènements, recueillent l’eau de mer (taux de salinité d’environ 38g par litre). L’eau circule ensuite de bassins en bassins, son taux de salinité augmentant au fur et à mesure. Ce circuit, d’une longueur de plusieurs dizaines de kilomètres, amène l’eau saumurée aux bassins de réserve.

Les « tables salantes » (ou « cristallisoirs »), derniers bassins, permettant la récolte du sel, sont moins profonds que les précédents. Le taux de salinité atteint alors 260 g de sel par litre d’eau. Il s’agit de la partie la plus marquante de la production : d’une part, par la couleur des bassins, due à la présence d’algues microscopiques dans l’eau, la Dunaliella salina ; d’autre part le mode d’extraction du sel.

Une fois la vidange de l’eau effectuée, une couche de 8 à15 centimètres de sel, le « gâteau de sel » recouvre le fond des bassins. Autrefois récolté manuellement, par les paludiers (ou sauniers), le sel est recueilli de manière mécanique, par des tracteurs à chenilles muni de pelle à l’avant. Le sel ainsi récolté est entreposé sous forme de monticules de 10 à 15 mètres, les camelles.

 

 

aaaa-300x225 dans Visites des salins

Visite des Salins Fais le mardi 05/11/2013

Bonjour, aujourd’hui nous vous présentons notre visite des Salins

Visite des Salins                                                  Fais le mardi 05/11/2013 dans Visites des salins blog-image-7

A l’arrière plan on remarque les rempart  d’aigue-morte

 

et au premier plan on voit les bassins du salins qui ont une couleur rouge a cause du sel qu’il contient

img_0016 dans Visites des salins

on remarque un homme récolter du sel a la pelle

cette façon était l’unique façon de récolter du sel avant

 

 

La récolte du sel des salins d’AIGUES MORTES

La récolte du sel des salins d’Aigues Mortes :

 

Le sel se récolte sur un espace de 8000 hectares. Pour récolter le sel il faut remplir une parcelle de plusieurs hectares puis attendre que l’eau s’évapore. Pendant la stagnation de l’eau, cette dernière devient rouge. Quand toute l’eau s’est évaporée, le sel se dépose sur le sol, pour après être récolté et traité. Tout ce travail est effectué par les sauniers. 

     Ici l’eau a une couleur rougeâtre à cause des crevettes.

Ici l’eau a une couleur rougeâtre à cause des crevettes.

L’adaptation des plantes dans le milieu salé :

Les plantes s’adaptent plus ou moins bien dans les milieux salés : les roseaux ne s’adaptent pas aux milieux salés, contrairement à la salicorne qui elle s’adapte très bien aux milieux salés car elle stocke le sel dans ses branches.

La récolte du sel des salins  d'AIGUES MORTES dans Visites des salins image2-300x184

La salicorne

BARRE Loïc

BOURELY Hugo

BONGRAND Quentin

La visite des salins d’Aigues-Mortes

La visite des salins d'Aigues-Mortes dans Visites des salins essai-21

partie-2 dans Visites des salins

partie-31partie-4

 

 

 

 

 

 

Sortie aux salins d’aigues Morte et au domaine de Mahistre

Sortie aux salins d'aigues Morte et au domaine de Mahistre dans Visites des salins article-salins-214x300article-salins-2-213x300 dans Visites des salins

Illusions auditives et visuelles

Bonjour,

Nous vous présentons une vidéo sur les illusions auditives vue au cours du pôles sciences sur la zététique.

La zététique est définie comme « l’art du doute » par Henri Broch. La zététique est présentée comme « l’étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges ». La zététique est destinée aux théories scientifiquement réfutables, c’est-à-dire respectant le critère de discrimination de Karl Popper (1902-1994). De fait, contrairement aux autres mouvements sceptiques, elle ne pose pas la question des religions et des croyances non réfutables. Son objectif est la mise à l’épreuve d’énoncés pourvus de sens et de nature scientifique (c’est-à-dire réfutables selon Popper) dont les explications ne semblent pouvoir se rattacher à aucune théorie communément acceptée.

http://www.youtube.com/watch?v=lx1FvSbZKOM :faire copier coller.

 


octobre 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Cooking |
Shoppingss1 |
Hoganscarpe2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Minion86
| Toy in the World
| Thoughts on Products In sur...